Potentiel d’économies : avec les bons réglages

Tout dépend des bons réglages

Avez-vous une maison énergétiquement efficiente ? Et est-ce que vous connaissez tout son potentiel ? Ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est qu’il y a quelques réglages à optimiser particulièrement dans les installations techniques du bâtiment. Correctement adaptées aux besoins des utilisateurs, elles permettent une consommation encore plus faible, un plus grand confort et garantissent un bâtiment et des installations préservées pendant longtemps. En revanche, des mauvais réglages ou un manque d'entretien peuvent, dans le pire des cas, endommager les installations techniques ou conduire, par exemple, à la formation de moisissures.

Les erreurs les plus courantes

Même si un bâtiment, après la phase de construction, est mis en service correctement et que tout fonctionne bien, les propriétaires et les utilisateurs peuvent, à leur tour, optimiser de nombreux aspects ou les adapter à leurs besoins, ceci après une ou deux périodes de chauffe.

Depuis le début de l'année 2017, Minergie propose le Système de Qualité Minergie Exploitation (SQM Exploitation). Dans ce cadre, des experts qualifiés vérifient que tout soit réglé correctement dans les bâtiments Minergie. Ils rencontrent toujours les mêmes erreurs et les mêmes possibilités d'optimisation surtout en matière de chauffage, de ventilation et de stores pour les fenêtres. Il y a, souvent, encore beaucoup à gagner en termes de confort et de consommation. 

Les recommandations les plus fréquentes concernent :

  • La température ambiante trop élevée : Dans de nombreux cas, les experts Minergie constate une température d’environ 23 degrés. Même un degré de moins ferait la différence. Selon l'OFEN, les coûts de chauffage diminuent de 6% à chaque degré. La température ambiante recommandée pour les séjours et les salles communes est de 20 degrés. Il est évident que personne ne doit avoir froid, mais ceux qui préfèrent avoir plus chaud doivent se demander si une température plus élevée est vraiment nécessaire dans toutes les pièces. Dans les chambres à coucher et les pièces peu utilisées, le chauffage peut être réglé un peu plus bas (entre 15 à 17 degrés). Il vaut également la peine de se demander quand les pièces sont réellement utilisées. Le temps de fonctionnement peut être ajusté en conséquence. Un autre facteur à considérer est l'occupation des pièces : là où se trouvent de nombreuses personnes, la pièce est chauffée par leur chaleur corporelle. Dans ce cas, le chauffage peut être réglé à une température plus basse.
  • L’ajustement de la ventilation aux besoins de l'utilisateur : La quantité d'air et les heures de fonctionnement doivent correspondre aux besoins des utilisateurs et être réglées de manière à ce que ceux-ci se sentent à l'aise. Par exemple, il est conseillé de réduire la ventilation à un niveau plus bas en hiver pour éviter la sécheresse de l'air. De plus, le remplacement régulier des filtres, environ deux fois par an, assure leur bon fonctionnement. L'entretien par un spécialiste est recommandé à des intervalles plus espacés.
  • La consommation d'eau : Une mesure d'économie simple mais efficace est, par exemple, l’installation de régulateurs de débit sur les robinets, les réservoirs de chasse d'eau ou les pommeaux de douche.
  • La protection thermique estivale : Pour éviter que les pièces ne se réchauffent trop en été (mais également au printemps et à l'automne), les utilisateurs doivent toujours veiller à ce que leurs fenêtres restent à l’ombre. Ceci signifie que les stores doivent être baissés dès le matin et lorsque personne n’est présent à la maison pendant la journée. La nuit, il faudrait ouvrir les fenêtres pour refroidir l’air et favoriser ainsi la ventilation.  
  • La documentation relative à l‘installation : Cela peut paraître ennuyeux, mais les documents relatifs à l’installation soigneusement stockés sont une base importante pour le bon fonctionnement. En plus du mode d'emploi, les valeurs consignes et réelles doivent aussi être documentées, par exemple, pour l'été et l'hiver ou pour les périodes de vacances. S’il n'y a personne à la maison, le chauffage et la ventilation peuvent également être arrêtés.

Potentiel d'économies et plus de confort

Optimiser l’exploitation permet de réduire d’environ 10 à 15 % la consommation d'énergie. Toutefois, ceci peut varier considérablement en fonction de la consommation totale et du type de bâtiment. Les réglages les plus importants sont liés au chauffage et à la ventilation. La consommation d'énergie dépend avant tout du comportement des utilisateurs, à qui l’on doit donner des conseils appropriés.

Un argument important pour optimiser l'exploitation est également la plus-value en termes de confort. Plus la température et le volume d'air sont adaptés aux utilisateurs, plus ils se sentiront bien dans leurs pièces.

L’écart de performance et comment y remédier

Chaque bâtiment possède ses propres particularités au cours de l'exploitation. Des installations techniques non paramétrées de manière optimale ou des instructions d'utilisation insuffisantes en sont l'une des raisons, au même titre que des écarts par rapport aux normes en raison de l'emplacement, de l'utilisation, de l'occupation ainsi que du comportement des habitants. Ceci provoque la sur- ou sous-estimation de certaines valeurs standards. Il en résulte donc un écart de performance, c'est-à-dire un écart par rapport aux valeurs calculées lors de la planification. (Plus d'informations à ce sujet dans notre rubrique « Bon à savoir » sur : Minergie et l'écart de performance.)

Pour contrer ce phénomène, Minergie a introduit « SQM Exploitation». L'objectif du produit est de garantir et de croître le confort et l'efficacité énergétique pendant la phase d'exploitation des bâtiments Minergie. Une consultation personnalisée et indépendante, lors d’une visite sur place, garantit des installations techniques réglées et entretenues de manière optimale et des utilisateurs correctement informés.

Quelle influence ont les habitants ?

Les utilisateurs d'un bâtiment ont eux-mêmes une très grande influence. Bien qu'ils doivent s’en remettre aux experts pour ce qui concerne les installations techniques du bâtiment, ils peuvent faire quelque chose pour améliorer l'efficacité énergétique et le confort, plus particulièrement, en matière de consommation électrique et de protection thermique pendant l’été.

Pour ceux qui ont accès à d'autres réglages sur des installations techniques du bâtiment, il est nécessaire de demander des informations auprès du propriétaire ou de la gérance et solliciter une présentation détaillée, par exemple, pour ce qui concerne les différents entretiens.

 

<?php echo $altTxt; ?>